Abandon de loyers en faveur des entreprises : crédit d’impôt

Abandon de loyers en faveur des entreprises : crédit d’impôt

Quelques jours après avoir annoncé sa création, le gouvernement renforce le crédit d’impôt qu’il a annoncé mettre en place pour inciter les bailleurs à renoncer à la perception des loyers dus par les entreprises.

Ce dispositif, adopté (en 1ère lecture) dans le cadre du projet de loi de finances pour 2021 le 13 novembre dernier, a été renforcé sur plusieurs points :

  • son champ d’application a été étendu aux entreprises employant moins de 5 000 salariés (alors qu’il devait initialement être réservé aux entreprises de moins de 250 salariés),
  • son taux a été majoré de 30 % à 50 % (pour les entreprises de 250 à 5 000 salariés, le taux du crédit d’impôt pourrait être moindre dans la mesure où la base de calcul serait plafonnée aux 2/3 des loyers échus).

Ainsi, le crédit d’impôt s’appliquerait en cas d’abandon de loyer normalement dû au cours de la période d’application des mesures de confinement par les entreprises :

  • employant moins de 5 000 salariés (TPE, PME et ETI),
  • qui ont été fermées administrativement ou qui appartiennent à un secteur particulièrement touché par les conséquences économiques, financières et sociales de l’épidémie de Covid-19 (correspondant aux secteurs dits « S1 » : hôtellerie, cafés, restauration, culture et événementiel),
  • et qui ne sont ni en difficulté au 31 décembre 2019 ni en liquidation judiciaire au 1er mars 2020.

 

Le crédit d’impôt serait égal à 50 % de la somme totale des abandons ou renonciations de loyers consentis aux entreprises dans la limite de :

  • 800 000 € au total ;
  • et, pour les entreprises de 250 salariés ou plus, des 2/3 du montant du loyer prévu au bail échu ou à échoir au titre du mois concerné.

PLF 2021, amendement n° II-3642, 13 nov. 2020 : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/3360C/AN/3642

A propos Joptimiz

Nous sommes une équipe de fiscalistes spécialisée dans la fiscalité du patrimoine et plus particulièrement celui du chef d’entreprise. Nous avons créé www.joptimiz.com en 2006 pour répondre aux questions fiscales et patrimoniales de nos clients internautes (réponse en ligne sous 48h ouvrées).
Ce contenu a été publié dans Aides aux entreprises, Covid 19. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.